Girl with Balloon : coup de génie ou fraude ?

girl with balloon de banksy

À peine vendue, l’œuvre sur toile “Girl with Balloon” de Banksy, s’autodétruit face à une salle médusée et amusée.

Si Banksy a souhaité par ce geste dénoncer la marchandisation du monde de l’art, son action interroge. Sommes-nous face à un coup de génie ou de la fraude ?

Coup de marteau sur la vente aux enchères la plus étonnante du XXIe siècle.

Girl with Balloon devient Love is in the Bin

“Girl with Balloon” (la petite fille au ballon) est l’un des pochoirs urbains les plus connus de l’artiste.

Une petite fille en noir et blanc regarde un ballon rouge en forme de cœur. À côté de la scène, le message “there is always hope” (il y a toujours de l’espoir) est inscrit. Une œuvre poétique découverte en 2002 à Londres, dans le quartier de South Banks.

En 2018, une reproduction sur toile de l’œuvre est mise aux enchères à Londres. Mais au moment d’être adjugée pour plus d’un million d’euros, l’œuvre s’autodétruit.

Stupeur dans la salle. “Girl with Balloon” est rebaptisée “Love is in the Bin” (L’amour est dans la poubelle).

girl with balloon de banksy se détruit et devient love is in the bin

Vente aux enchères de Girl vite Balloon : coup de génie ou fraude ?

Que s’est-il passé ?
En 2018, une peinture de la Fille au ballon de Banksy est mise aux enchères chez Sotheby’s à Londres. Mais au moment où l’œuvre est adjugée vendue, la toile se détruit via un mécanisme de broyeur dissimulé dans le cadre.

Stupeur générale dans la salle des ventes. La salle devient témoin de la création d’une nouvelle œuvre en direct. Le Sotheby’s dira qu’il s’agit du happening artistique le plus spectaculaire du XXIe siècle et que c’est “la première fois dans l’histoire de la vente aux enchères qu’une œuvre d’art se déchiquette automatiquement après être passée sous le marteau”.

La création de cette nouvelle œuvre induit également un changement de nom, Girl with balloon s’appelle désormais Love is in the Bin.

Comment cela a pu se passer?
Banksy a souhaité dénoncer et critiquer la marchandisation du monde de l’art basé sur le profit et la spéculation. Sur Instagram, Banksy a publié une vidéo expliquant ses intentions et comment le déchiquetage était censé se produire.

Que va devenir l’œuvre ?
Le Sotheby’s a confirmé que la vente avait bel et bien été validée au prix annoncé, soit 1, 042 millions de livres soit 1,185 million d’euros. La collectionneuse aurait d’abord été choquée avant de comprendre qu’elle possédait un “bout d’histoire de l’art”.

Trois ans plus tard, soit le 14 octobre 2021, l’œuvre qui s’était partiellement autodétruite est remise en vente par son acheteuse. Les enchères atteignent cette fois 21,8 millions d’euros, ce qui constitue un record pour un Banksy.

Néanmoins, plusieurs zones d’ombre persistent autour de cette affaire. En effet, des connaisseurs estiment que le broyeur dissimulé dans le cadre aurait dû être découvert lors des nombreuses inspections poussées précédant les ventes. La question de la batterie interroge également. Est-ce qu’un complice serait venu la recharger juste avant la vente ?
Qui est Banksy, ce génie ou fraudeur anonyme ?
Graffeur urbain de renommée mondiale, Banksy, qui se plaît à garder son anonymat, s’est fait connaître grâce à son art engagé et controversé. Depuis quelques années, ses œuvres affolent le marché de l’art et atteignent des sommes faramineuses. La fille au ballon est l’une des peintures les plus célèbres de Banksy, et Love is in the Bin est désormais l’une des œuvres d’art les plus chères au monde.

Tant sur son art que sur son identité, les spéculations ne cessent d’augmenter.

Si vous aimez l’art contemporain, découvrez notre catalogue

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin